14 juin 2006

KARMEN - Entretien avec le réalisateur


KARMEN_OMBRE_FINE

Pourquoi adapter Carmen aujourd'hui, en Afrique, et choisir ce sujet pour votre premier long métrage?

De la nouvelle de Mérimée au Carmen Jones de Otto Preminger, j'ai bien vu une dizaine d'adaptations de Carmen. Et j'ai toujours la même fascination, le même étonnement face à cette forte et complexe personnalité que j'ai souvent rencontrée chez les femmes (tante, amante, amie ou tout simplement une passante) de mon pays.

Pourquoi avez-vous choisi de remplacer complètement la musique de Bizet par des musiques traditionnelles africaines et du jazz?

Quand je fermais les yeux et que ces femmes envahissaient mon esprit et mes sens, ce n'est point Bizet que j'entendais, mais le rythme de Doudou, les Polyphonies de Tonton Julien, la voix tragique de Yandé Codou ou la complainte de David au sax.

Pourquoi avez-vous choisi Jeïnaba Diop Gaï pour le rôle de Carmen?

Pour son amour du jeu, sa sincérité, son impertinence et sa beauté.

Quelle est votre vision de la femme?

Je représente la femme comme un personnage décisionnaire fort.

Elle a le pouvoir de prend en main son destin. Elle prend même la liberté d’assumer l'amour sans limite, homosexuel comme hétérosexuel. J'ai tenté de fixer un caractère et une capacité d'aimer rencontrés chez les femmes au Sénégal et ailleurs.


karmen_09b

Posté par ramaka à 13:15 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires sur KARMEN - Entretien avec le réalisateur

Nouveau commentaire